QuantumSpecs au LPEM-ESPCI-ParisTech

Le progrès récent en élaboration sous ultravide des nanostructures et de nouveaux systèmes quantiques a ouvert un vaste champ d’exploration de phénomènes quantiques nouveaux qui surgissent en surface ou à l’interface entre quelques couches atomiques et le substrat sur lequel ces couches sont déposées. Ces systèmes électroniques bi-dimensionnels ont déjà montré un impressionnant nombre de phénomènes tels que phases isolantes de Mott, ondes de densité de charge, anti-ferromagnétisme, ferrimagnétisme, liquide Tomonaga Luttinger et même la supraconductivité. Les états électroniques de ces systèmes, les mécanismes élémentaires sous-jacents sont très différents de ceux observés dans les matériaux volumiques.

De plus, l’existence des phases quantique très proches produit la situation dite de crossover et conduit à des phases quantiques nouvelles que notre équipe QuantumSpecs explore en utilisant diverses microscopies/spectroscopies en champ proche, et l’ARPES.

QuantumSpecs fait partie de l’équipe fédérative Quantum Electron Spectroscopy Team - QuEST créée en 2013 entre LPEM ESPCI ParisTech et l’Institut des NanoSciences de Paris (équipe concernée : Spectroscopie de Nouveaux Etats Quantiques).

Haut de page